Primeurs 2015 : Focus sur le Château Haut Brion

L’histoire du Château :

Fondé par Jean de Pontac en 1533, le château Haut Brion est le domaine viticole le plus réputé des vignobles de Graves. Riche d’une longue histoire, le château a appartenu entre autres à Talleyrandministre des affaires étrangères sous Napoléon Bonaparte, qui servait ses meilleurs millésimes aux souverains et dirigeants du monde entier. « Haut Brion » dérive du  mot celtique « briga » désignant une hauteur ou un mont. Le Château Haut Brion est un premier cru classé, rare distinction qu’il partage avec  les Château Margaux, Latour, Mouton Rothschild et Lafite Rothschild.

 

Le vignoble

Le vignoble de Haut-Brion, est constitué de 51 hectares de très belles graves. Les graves font la spécificité des vins de graves. Il s’agit de sols dits « propres » composés de graviers fluviatiles. Les collines aux pentes accusées et un sol profond pénétrable aux racines assurent un drainage parfait. Les vignes du château Haut-Brion sont situées au sud de Bordeaux. 49 hectares sont consacrés au vin rouge (41% de Cabernet-Sauvignon, 48% de Merlot, 10% de Cabernet Franc et 1% de Petit Verdot) et 3 hectares (53% de Sémillon et 47% de Sauvignon) au vin blanc.

 

Château Haut Brion 2015 :

RVF : 19.5-20     Quarin : 19
Parker : 98-100     Wine Spectator : 89-92

« La robe est étonnamment noire alors que d’habitude, elle est plus grenat. Les arômes sont fascinants, fumés, cèdre, cassis, épices dans un festival inimitable. Le vin est très élégant, tout en longueur, d’une belle complexité avec un soyeux incomparable, soyeux qui manquait au 2014 par exemple. Certes, la concentration n’est pas phénoménale, cela n’a d’ailleurs jamais été la force de Haut-Brion, mais il est d’une longueur étonnante avec un rebond en finale, ce qui est la marque des grands vins, son niveau d’alcool, 14,9°, est aussi relativement élevé mais participe à son charme sans jamais le faire paraître.  »

Bernard Burtschy

 

 

Thomas MANSOURI
Thomas MANSOURI
Assistant marketing at Cuvelier & Fauvarque

Laisser un commentaire