Primeurs 2015 :Focus sur les domaines Cuvelier

Le millésime 2015 vu par le château Léoville Poyferré :

L’hiver 2015 se caractérise par des gelées se succédant de décembre à février, les températures basses permettent donc une repos optimale de la vigne. Les précipitations importantes mais espacées, 385mm de novembre à mars, redonnent aux sols toutes les réserves utiles au cycle végétatif de la vigne. Au début du Printemps, les températures remontent doucement créant de bonnes conditions de débourrement des différents cépages. L’arrivée de forts chaleurs en juin permet une floraison homogène, rapide et précoce pour tous les cépages.

Les premiers contrôles de maturité sont très positifs et laissent présager des vendanges plus précoce que prévues. Cependant, septembre connait un net refroidissement et un épisode pluvieux inquiétant qui ralentit la maturité. Crâce à l’enherbement spontané des sols, combiné à l’effeuillage sévère, les baies ne grossissent pas et l’état sanitaire reste parfait !

 

Château le Crock 2015 :

RVF : 15-16    Quarin : 15
    

« Son équilibre croquant est très agréable. Le vin est porté par une très jolie acidité de fruit rouge qui le rend savoureux. jolis tanins fins. Assemblage :
Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc, Petit Verdot. »

RVF

 
 
 
 
 

Château Moulin Riche 2015 :

RVF : 15,5-16,5     Quarin : 16     
     

« Ma meilleure note donnée à ce cru en primeur. Couleur sombre, intense et pourpre. Nez fruité, frais, mûr, subtil. Bouche ronde, fruitée, juteuse et parfumée avec pour une des premières fois pas de raideur tannique dans la persistance et un peu plus de goût. Assemblage : 54 % cabernet sauvignon, 33 % merlot, 11 % petit verdot, 2 % cabernet franc. »

Jean Marc Quarin

 

 

Château Léoville Poyferré 2015 :

RVF : 18-19     Quarin : 17     
Parker : 95     Bettane & Desseauve : 18

     
« Couleur sombre, intense et belle. Nez fruité, de type mûr. Suave. Note de prune. Bouche de suite juteuse et suave se développant très fruitée et surtout savoureuse avec du charme, du corps et une finale légèrement ferme. Bonne longueur. L’élevage dira la suite. Assemblage : 65 % cabernet sauvignon, 26 % merlot, 6 % petit verdot, 3 % cabernet franc. »

Jean Marc Quarin

 
 
 

Thomas MANSOURI
Thomas MANSOURI
Assistant marketing at Cuvelier & Fauvarque

Laisser un commentaire