Primeurs 2016 : découverte du millésime

Tout commence par un hiver doux qui entraine un débourrement tardif (réveil de la vigne) précoce. Le printemps frais ralenti ensuite le cycle végétatif et permet une belle synthèse aromatique : la vigne travaille en photosynthèse la journée et se repose la nuit. D’importants stocks d’eau sont constitués de janvier à juin (entre 750 à 800 millimètres de pluie, l’équivalent d’une année de pluviométrie). Cette réserve hydrique est cruciale pour affronter un été chaud et sec (seul 7 millimètres de pluies de mi-juillet à mi-septembre). Malgré les aléas, la floraison et la véraison (changement de couleur des baies) est compacte et homogène. En septembre, les nuits sont fraîches (ces températures fraiches ont permis de préserver la fraicheur aromatique) et les journées chaudes. Les vendanges sont tardives et s’étalent sur une longue période (du 22 septembre au 20 octobre). Favorisée par des conditions sanitaires fantastiques, elles se font à la carte avec de beaux rendements (20% supérieurs à 2015 pour les grands crus).

 

Equilibre parfait :

  • Qualité de tanins hors norme
  • Degrés d’alcools modérés
  • Une acidité présente qui ne ressent pas

 

En début d’élevage, les vins rouges de 2016 s’annoncent exceptionnels. Les vins sont très parfumés avec un grand potentiel aromatique. Etonnamment colorés, fruités, sans aucun caractère végétal, ils allient la puissance tannique des grands millésimes et une texture délicieusement veloutée. Leur niveau élevé d’acidité leur confère une fraîcheur admirable et un équilibre épatant, sans aucune dureté. Plus classiques que 2009 et 2015, ils semblent construits pour une très longue garde.
 
 

Conclusion :

  • Les couleurs sont sombres et vives : éclatantes.
  • Les degrés d’alcools sont plus bas et surtout plus digeste qu’en 2009, 2010 et 2015.
  • De la gourmandise, de la suavité obtenue par des tannins soyeux et velouté qui donnent envie de déguster les vins de suite.
  • Une grande fraîcheur qui fait saliver et garantie un grand potentiel de garde.

 

 

Mickael Fabisch
Mickael Fabisch
.
Chargé de Marketing Digital pour Cuvelier & Fauvarque.
Diplômé d'un Master en Marketing & Communication - EFFICOM Lille.
Mickael Fabisch on sabtwitterMickael Fabisch on sablinkedinMickael Fabisch on sabinstagramMickael Fabisch on sabfacebook

About Mickael Fabisch

. Chargé de Marketing Digital pour Cuvelier & Fauvarque. Diplômé d'un Master en Marketing & Communication - EFFICOM Lille.

Laisser un commentaire