PRIMEURS 2018 : La singularité, la plus belle des qualités

Episode 2.  « Un véritable enchantement  »

 

« Il y a quelquefois, dans les personnes ou dans les choses, un charme invisible, une grâce naturelle que l’on ne peut définir et qu’on est forcé d’appeler le « je ne sais quoi » 

 

Montesquieu – Essai sur le goût

 

Heureux de nous rendre à Bordeaux pour la semaine des primeurs, nous avons évalué la qualité du nouveau millésime avec une certaine exaltation tant la réputation qui le précède est élogieuse.

2018 est-il pressenti comme le « millésime du siècle » aux côtés de 1947, 1961 ou 1982 ?

Nous l’avons dégusté … Il a enchanté nos palais et fait pétiller les yeux !

Richesse aromatique, élégance, fraîcheur, puissance et équilibre tout à la fois : les louanges pleuvent sur ce millésime.

Est-il pour autant exceptionnel ?  A cette question, Edouard Moueix –  le dirigeant de la grande maison bordelaise JP Moueix – nous a répondu, reprenant les mots hérités de son grand-père : « Lorsque le millésime est exceptionnel, les vignerons n’ont pas réellement de mérite, toutes les conditions sont réunies pour en faire un vin d’exception ».

Ce n’est pas le cas pour 2018, qui a certes connu une météo idyllique durant les vendanges, mais aussi un hiver et un printemps pluvieux, un été chaud et sec. Des vignes auront souffert de la sécheresse, d’autres de l’humidité avec l’apparition du mildiou. Et pourtant, dans ses contrastes climatiques propices à l’exaltation des arômes, ses vendanges à parfaite maturité, 2018 a récompensé les choix de certains vignerons et révélé les très beaux terroirs.

Certaines réussites sont « hors du commun »  et  marqueront l’histoire, certains châteaux pensent que 2018 sera « le meilleur millésime jamais produit dans leur propriété ».

Nous vous inviterons à les découvrir ces prochaines semaines.

2018 ne sera pas suffisamment homogène pour être qualifié d’exceptionnel. Mais pour les plus beaux terroirs, ceux pour lesquels les vignerons auront adopté les meilleures stratégies dans la culture de la vigne ou l’assemblage, 2018 sera mieux que cela et approchera la perfection. Ce millésime entrera dans l’histoire des réussites jamais égalées avec un style, un « je ne sais quoi » qui nous emporte vers l’émotion.

Une singularité…  Et c’est sans doute la plus belle de ses qualités.

 

Vous aussi, forgez votre propre opinion sur ce millésime prometteur en dégustant les Grands Crus et vin primeurs 2018 lors de la 4ème édition de Primovino. Plus d’informations sur www.primovino.fr !

Thomas MANSOURI
Thomas MANSOURI
Assistant marketing at Cuvelier & Fauvarque

Laisser un commentaire