Voyage au coeur de vignobles insolites

En France et encore plus dans le monde entier, différents types de vignobles existent et possèdent certaines particularités. Aujourd’hui, nous vous emmenons dans quatre vignobles atypiques ou insolites.

Le vignoble de Lanzarote

Non, nous n’avons pas quitté la terre (du moins pour l’instant) pour se rendre sur une planète lointaine. Nous sommes ici en Espagne, sur l’île Lanzarote, au sein des îles Canaries. Ce sol noir prend sa couleur de la roche volcanique. Ici, on y a creusé une cavité remplie de cendres. Au centre, on y trouve le pied de la vigne et les pentes permettent de récolter l’eau de pluie. Un petit muret de pierres arrondies est monté en demi-lune, opposé au vent, il permet de protéger la vigne.

Le vignoble de Cappadoce

Quel paysage magnifique pour ce vignoble de Turquie. La Vallée rose nous présente ses roches sculptées par le temps. Ici, les premiers fruits ont mûri il y a plus de 4 500 années. À plus de 1 200 mètres d’altitude, c’est un climat continental avec très peu d’humidité qui berce le raisin. Les températures sont très rudes et de grands écarts existent entre les saisons, jusqu’à 37°C en été et -24°C en hiver… Le gel est l’ennemi numéro un de cette production totalement atypique.

Le vignoble de Polynésie

Décor de rêve pour ce vignoble exceptionnel. À plus de 15 000 kilomètres de la France métropolitaine, ce vignoble de Polynésie française se trouve à Rangiroa. Ouvrir un vignoble sur cette île est un projet qui a été entrepris en 1992 mais qui n’a permis de récolter une première vendange qu’en l’an 2000. La plus grosse problématique fut de pouvoir irriguer les sols, pour cela, un puit fut creusé au point le plus bas de la parcelle du vignoble. Le domaine compte aujourd’hui six hectares de vignes et fournit une production annuelle de 30 000 bouteilles.

Le « vignoble » en orbite

Cette drôle d’histoire s’est déroulée fin 2016. Nous sommes en Chine, qui doit faire face au climat de son pays. Le froid ravage les vignobles et il faut donc trouver une solution pour y remédier. Viens alors l’idée d’une mutation, chercher la combinaison qui résistera au froid et à la sécheresse. C’est alors qu’est envoyé en orbite des plants de cabernet sauvignon, de merlot et de pinot à bord de la station spatiale Tiangong-2. Pas de nouvelles cependant depuis ce lancement de ces petits fruits dans l’espace…

Thomas MANSOURI
Thomas MANSOURI
Redacteur web stagiaire at Cuvelier & Fauvarque

Laisser un commentaire