Primeurs 2017 : Qualité contre quantité

 

Chaque millésime porte son lot de surprises et celui de 2017 n’a pas fait d’exception… La culture des vignes avait pourtant bien commencé, l’hiver froid n’avait pas influencé la pousse, qui a même débuté fin mars, avec quelques jours d’avance. Puis, fin avril, deux épisodes de gel ont marqué les vignobles. Les dégâts sont nombreux et varient d’une parcelle de vigne à l’autre. Grâce aux nombreux microclimats, comme au sein du Bordelais, certains endroits ne sont pas affectés, comme les terroirs les plus prestigieux. En revanche, pour d’autres, qui le sont fortement, la production 2017 ne sera pas au rendez-vous.

Ce climat capricieux n’en pâlit pas pour autant la qualité du fruit, mais plutôt sa quantité. L’année 2017 est donc celle du tri. Il a fallu savoir faire la différence entre le fruit désintégré par le gel mais également entre ceux qui ont profité d’une seconde pousse, celle-ci étant décalée par rapport à la première. Après 2015 et 2016 qui ont été des millésimes formidables, 2017 suit le pas avec de bonnes surprises en dégustation aux primeurs, mais avec une quantité qui est plus minime.

Nous avons hâte de partager cette dégustation de vins Primeurs 2017, avec vous. Rendez-vous sur primovino.fr pour en savoir plus sur notre événement !

 

 

Thomas MANSOURI
Thomas MANSOURI
Redacteur web stagiaire at Cuvelier & Fauvarque

Laisser un commentaire