2012, un millésime de vigneron séduisant et attractif

Le millésime 2012 est réussi pour ceux qui ont pris les bonnes options, même si les vignerons sont unanimes pour affirmer qu’il a été difficile.

Les grands Châteaux disposent aujourd’hui de beaucoup de moyens pour réussir leur cuvée y compris quand les conditions climatiques sont plus difficiles : vendanges vertes, effeuillage, mesure de la maturité des raisins et des tannins, maîtrise des rendements, tri, vendanges parcellaires, maîtrise de la vinification et des assemblages, création de seconds vins…

Les millésimes ne sont pour autant pas tous sur un même pied d’égalité, il existe bien sûr des différences qui se mesurent essentiellement dans leur homogénéité et dans leur potentialité de garde. Le millésime 2012 fait partie de ces millésimes dit « de vigneron». La qualité du millésime est assez hétérogène c’est pourquoi une sélection a été nécessaire pour ne retenir que les meilleurs vins.

Nous qualifierons 2012 de charmeur, nous y avons découvert des réussites exceptionnelles à des prix très attractifs puisque certaines baisses peuvent aller jusqu’à -42% par rapport à l’année dernière et -64% par rapport a 2010. Nous sommes revenus à un niveau de prix qui permet de rentrer en cave des belles étiquettes. Il faut en profiter avant de revenir sur un millésime de notoriété qui aura pour effet, avec la demande internationale de plus en plus nombreuse, de faire grimper les prix à un nouveau sommet. La qualité et le charme des vins, ainsi que l’attractivité du prix, sont autant de conditions réunies pour vous inviter à rentrer en cave le millésime 2012.

Ludovic Bigo et Benoît Lepoutre,
directeurs associés de l’entreprise Cuvelier & Fauvarque.

Thomas MANSOURI
Thomas MANSOURI
Assistant marketing at Cuvelier & Fauvarque

Laisser un commentaire