PRIMEURS 2018 : Le voyage continue

Episode 6. « D’une rive à l’autre, et même au delà »

PROMENADE EN RIVE DROITE

Un très beau millésime sur la Rive droite, particulièrement sur les sols calcaires conférant un Ph bas aux vins et permettant d’équilibrer la richesse alcoolique des merlots. 

Balade en Fronsac et satellites de Saint-Emilion 

Une grande année homogène.

« 2018 est le grand millésime de ces appellation. Des vins d’une belle longueur en bouche, des tanins sans rusticité, de l’éclat dans la saveur ».

 

Balade en Pomerol et Saint-Emilion 

Un millésime hétérogène, parfois superbe.

  • Saint-Emilion

Des vins de belle densité, une puissance et une finesse tannique, une intensité aromatique. Les différences d’exposition et de nature de sols (calcaire, argilo-calcaire, gravelo-argileux, sableux) expliquent l’hétérogénéité en Saint-Emilion. 

  • Pomerol

En raison de la diversité de ses terroirs, les réussites seront plus ou moins spectaculaires. Les vignes situées sur le plateau argilo-graveleux ont bénéficié d’une alimentation en eau plus régulière. Le merlot est d’exception, aux aromatiques incroyables, et un millésime d’anthologie, pour les châteaux qui auront géré l’extraction avec retenue. 

 

ET AU DELA …

En Bourgogne, un superbe millésime  dans la lignée de 2009, une très belle réussite en blanc avec des vins évoquant minéralité et fraîcheur. 

En Vallée du Rhône offre des blancs aromatiques, des rouges de belle profondeur, aux tanins soyeux, avec de beaux volumes dans le Nord, plus réduits dans le Sud en raison du Mildiou. 

En Vallée de la Loire, on retrouve d’excellents équilibres pour un millésime aromatique et gourmand, une fraîcheur caractéristique de la Loire, des vins blancs fruités, des rouges aux tanins soyeux. 

En Champagne, de belles vendanges en volume et en qualité pour un millésime d’une grande richesse aromatique. 2018 sera une grande année.

 

Thomas MANSOURI
Thomas MANSOURI
Assistant marketing at Cuvelier & Fauvarque

Laisser un commentaire