« Retour à la réalité » Selon Decanter

« Après 2009 et 2010, le millésime 2011 nous ramène à la réalité », déclare David Pernet, consultant auprès de grands châteaux.

« L’écart entre les premiers et deuxièmes vins sont susceptibles d’être importants, mais les meilleurs vins de cette année se situeront en qualité entre 1996 et 2006. »`Selon le propriétaire d’un château renommé du Médoc, les bordelais avaient « besoin d’un millésime ordinaire cette année, (car) le marché ne tiendrait pas un autre grand millésime. » Selon lui, il est probable que les grandes propriétés réduisent leurs prix de 20 % ou plus.

Pernet, qui travaille avec de nombreux domaines de Bordeaux, dont Pape Clément à Pessac Léognan et Clos l’Eglise à Pomerol, a déclaré qu’avec de telles conditions météorologiques variables « il y aura une large gamme de styles dans la région . Certains secteurs ont été touchés par la grêle, d’autres par la sécheresse printanière, ou la canicule à la fin du mois de Juin.»

Nicolas
Nicolas

Laisser un commentaire