Petites histoires des régions viticoles

L’AOC concrétise la notion de terroir

La notion d’AOC est fondée sur l’association d’un territoire, d’un ou de plusieurs cépages et d’un savoir-faire. Cette association originale attribue aux vins des caractéristiques non reproductibles ailleurs car non transportables sur un autre site. Pour cela, le vigneron doit être au service de son terroir, et le choix du cépage doit renforcer l’expression au travers du vin, comme celui des pratiques œnologiques.

Les vins de la vallée du Rhône

Le Rhône abreuve les coteaux abrupts du Nord, et roule les galets du Sud. De Vienne aux deltas de Camargue, il charrie mille saveurs et plus de 25 variétés de cépages.  Au Nord de Valence, les vignes Syrah gardent une main de maître sur les vins rouges de Côte-Rôtie, Cornas, Hermitage. Et en vin blanc, Le Viognier, signe l’exceptionnel Condrieu. Le sud et ses nombreux villages jonglent avec le Grenach des trois couleurs et une multitude de raisins méditerranéens.Remplis de soleil, les vins du Rhône révèlent le fruit mûr dans une texture veloutée et gracieuse.

Bourgogne 

Histoire :

Lorsque les romains envahirent la région Bourgogne, la production de vins portant le même nom débuta. Plus tard, lors du 6ème siècle, un roi offrit tous ses vignobles à l’Eglise. Et quand vint la Révolution, la majorité des meilleurs vins de Bourgogne étaient produits dans les monastères.

La Révolution en région Bourgogne conduisit à la confiscation des vignobles à l’Église par la République.

 

C’est depuis cette époque que les vignes furent fragmentées et morcelées, pour mener à ce que l’on connait maintenant. Car encore aujourd’hui, les petites parcelles de vignes continuent à dominer.

Les terroirs :

En région Bourgogne, le vignoble constitue une immense mosaïque faite de petites parcelles de vignes souvent fermées par de petits murs en pierres. La particularité de chaque vin de Bourgogne vient de la composition complexe du sol de la région, qui diffère selon la profondeur, l’altitude et l’exposition au soleil. Ces facteurs divers donnent au vin son caractère et ses saveurs particulières, aux nuances aromatiques.

 En Bourgogne, six grands terroirs sont très reconnus : le Chablis, la Côte de Nuits, la Côte de Beaune, la Côte Chalonnaise, le Mâconnais et le Pouilly-sur-Loire.

Vins de LOIRE

Histoire :

La Vallée de la Loire disposait déjà des vignes sur ses terres lorsque les Romains envahirent la région. Toutefois, le vin n’était pas encore exploité. Selon la légende, le premier vin de la région fut produit par Saint Martin, en 380. Par la suite, la production du vin s’étendit très rapidement. Les vignerons séparèrent les espaces pour les productions de vins blancs et de vins rouges : les deux berges de la Loire pour le vin blanc, et le haut des collines pour le vin rouge.

 

Comme en région Bourgogne, les monastères produisaient les meilleurs vins. Toute la région Loire doit le développement de ses productions de vins aux moines qui y ont largement participé.

De Chalonnes-sur-Loire à Sully-sur-Loire, le Val de Loire est inscrit au Patrimoine Mondial par l’UNESCO. Ce paysage culturel extraordinaire révèle un échange complémentaire entre les hommes et leur environnement sur 2 000 années d’histoire. Le Val de Loire constitue une région de terroirs variés par excellence.

Avec la diversité de ses sols, de ses reliefs et de ses orientations, la région Loire permet aux vignobles de s’épanouir. Ces différents facteurs contribuent à la grande variété de vins bien que produits à partir des mêmes cépages.

Ces grands vignobles et la richesse de cette viticulture mènent les épicuriens exigeants à découvrir ces différents terroirs. L’influence des facteurs naturels est omniprésente sur la structure et sur l’arôme des vins, pour le plus grand bonheur des amateurs et experts de bons vins.

Thomas MANSOURI
Thomas MANSOURI
Assistant marketing at Cuvelier & Fauvarque

Laisser un commentaire